Nous mettrons tout en oeuvre, le possible et l'impossible, afin que Paris ne tombe pas aux mains de ces ignobles zombies !
Croirez vous à ce discours ou pas, car vous habitez Paris...
Forum interdit au -16 ans
 

Partagez | 
 

 Salut les zombie, ça roule?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gabriel Downing
Admin
avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 19/08/2016

MessageSujet: Salut les zombie, ça roule?   Ven 19 Aoû - 4:51



   
Gabriel Downing

   

   
Informations

Prénom : Gabriel
Nom : Downing
Age : 21 ans
Origine : Britannique
Groupe choisi : Villageois

Loisirs : jeux vidéos, musique,  les LARP,
Qualité 1 : Débrouillard (Gabriel n'a jamais compté sur ses parents pour se sortir du pétrin)
Qualité 2 : Courageux ( Gab n'est pas une poule mouillée, mais il n'est pas suicidaire non plus)
Défaut 1 : Rebel dans l'âme( Gabriel déteste l'autorité)
Défaut 2 : Inconscience face au danger (Pour lui, cet apocalypse n'en n'est pas vraiment un)

Coté coeur : rien.
Sexualité : Hétéro
Expérience : A copmbattu des faux zombis pendant des grandeurs natures, a joué a plusieurs jeux de survie et de zombis comme 7 days to die et left for dead. Mais le plus important, il a fait des recherches sur internet et comme il s'en doutait: Une balle dans le crâne et c'est terminé. Oh, et il a aussi écouté le point culture sur les zombies.
   
Equipement


   Cette section est gérée par le Staff

Aptitudes :
Athlétisme : 1
Connaissance des lieux : 1
Langages : 2

Equipement :
- Téléphone portable
- Batterie du téléphone portable : 75%
   
   

 
Description physique


         
Je suis trop beau, et vous me faites de l'ombre. Pour être plus sérieux, je ne suis pas quelqu'un de très grand, ni de très imposant physiquement. Je ne suis pas non plus une petite allumette qui se brise au moindre coup, mais je suis plus agile et rapide que fort et...lent. Mouais, va falloir se rattraper sur celle-là.

Pour ce qui est de l'habillement, je suivais la mode, enfin, autant que faire se peut. Ma veste, parlons-en, je l'ai toujours sur moi. Il s'agit d'un gros manteau en tissu dont j'ai coupé les manches et cousu un gros capuchon pour cacher ma tronche quand je fais le timide. Le manteau est noir, confortable et il fait un excellent imperméable, à cause du tissu qui ne laisse pas passer l'eau, enfin, presque pas, car la doublure du manteau ne l'absorbe pas, alors il est mouillé à l'extérieur mais tout à fait sec à l'intérieur. Le capuchon est environs fait de même matière. Il est rembourré, noir et comporte six cercles blancs pour lui donner un style cool que j'aime bien.

En dehors de ça, je porte souvent des t-shirts et des polos qui ont la classe. Pour une certaine adaptabilité à mon environnement, j'ai changé mes chaussures pour des bottes, pour ne pas me les geler lorsque je sors, faut dire qu'il fait froid dans ce putain de patelin....

Description morale


       
Franchement, Gabriel était quelqu'un de blasé envers la vie en général, comme si elle ne valait pas la peine d'être vécue. Il s'ennuyait souvent et on dirait que très peu de choses l'impressionnaient en général. Il n'avait pas non plus le sourire facile et il demeurait un personnage effacé.

Vous l'aurez deviné, ce jeune homme était malheureux et n'aimait pas la vie qu'il menait, même si sa famille était riche et qu'il pouvait se payer environs n'importe quoi. Ce qu'il lui manquait, c'était la liberté. Il avait la connaissance, le talent et les ressources pour tout accomplir, mais il avait l'impression de vivre dans une cage, ne pouvant sortir que pour paraître bien aux yeux des invités et de la visite lorsqu'il y en avait.


Je parle un peu au futur, car bon, il n'est techniquement pas encore en train de vivre sa nouvelle vie, mais sachez une chose: Toutes les émotions refoulées, son enfance gâchée et toute la retenue dont il faisait preuve...toutes ces chaines ne le retiennent plus, maintenant. Il se fiche de l'opinion des autres, il se fiche bien de l'autorité et personne ne peut décider de ses actions à sa place. D'accord, il peut écouter des conseils, prendre conscience du danger qu'il peut encourir selon la situation et évidement, il est tout à fait au courant qu'il est dans une espèce d'ère apocalyptique, c'est pourquoi il fera quand même attention de ne pas se mettre en danger inutilement, car une seule morsure et c'est Game Over.

Mais attention, Gabriel a beau être imprévisible, ce n'est pas un idiot, loin de là. Il sait qu'il doit prendre soin de sa personne dorénavant et que ce n'est plus ses parents qui vont le nourrir. Pour lui, ça ne veut dire qu'une chose: La liberté apporte son lot de défi, mais ça ne veut pas dire qu'on ne peut pas s'amuser.

 


Histoire


   
Cette histoire commence à Bristol, en Angleterre. Il s'agit de l'histoire de Gabriel Downing, un garçon qui avait vraiment tout pour lui et un avenir déjà très solide. Pourquoi je dis ça? Par-ce que notre principal intéressé a grandi dans les bras d'une famille riche et prestigieuse qui possède plusieurs chaînes de cafés et de restaurants chics. Environs quinze ans avant la naissance de Gabriel, son père avait gagné le gros lot à une loterie. Vous comprendrez donc qu'il n'a pas tardé à investir son argent dans des valeurs sûres avant d'acheter une grosse maison et une grosse voiture.

Bref, voilà un peu le background de la famille Downing. Pour ce qui est de Gabriel, ses parents ont voulut en faire un jeune homme cultivé, bien élevé, bref, le petit gars parfait, quoi. Ayant largement l'argent pour donner des cours privés à son fils, monsieur Downing priva Gabriel de se faire des amis à l'école comme tous les jeunes de son âge, d'une certaine façon. Au début, cela ne le dérangeait pas, étant habitué à l'ambiance familiale et de pouvoir jouir de tout le confort qu'il avait chez lui. Cependant, en grandissant, Gabriel comprit qu'il lui manquait quelque chose que l'argent ne pouvait pas acheter: Des amis...Des amis et une petite amie.

Plus tard, Gabriel découvrit les réseaux sociaux, vers l'âge de 13-14 ans et développa des passions pour le jeu de rôle, le métal et le théâtre. Voyant cela d'un mauvais oeil, ses parents décidèrent de le forcer à prendre des cours d'escrime, un loisir qu'il développait avec le temps, ce qui le tint occupé pendant quelque temps. Malheureusement, cela ne fit qu'accroître ses passions et vers l'âge de 15 ans, il rencontra une jeune cosplayeuse qui l'invita à ce que l'on appelle un grandeur nature. Là, il put livrer de fabuleux combats fantaisistes contre des monstres, des magiciens et autres ennemis communs. Leur relation dura environs un an et demis, jusqu'à ce que les parents de Gabriel décidèrent, sans lui en parler, de l'envoyer étudier en France. C'est là qu'il commença à développer une haine pour les adultes et tous ceux qui avaient de l'autorité. Malgré cela, il étudia le français et apprit la langue, même s'il ignorait complètement pourquoi il devait étudier en France. La raison était simple: son père voulait étendre son empire de restaurant à travers l’Europe et la France était l'une des cibles, alors pourquoi ne pas préparer le terrain d'avance et envoyer l'héritier apprendre cette langue si difficile?

Alors voilà, Gabriel était coincé en France, dans un village perdu au milieux de nulle part...chouette. Ils auraient au moins pu l'envoyer dans une grande ville, ces enfoirés, mais non. Les logements semblaient un peu trop chers et ce village aux allures calmes et paisibles semblait plus faire l'affaire. Sitôt arrivé là-bas, Gabriel commença à suivre ses cours et des cours de français avancés. Cette monotonie finit presque par le rendre dépressif, par-ce que sérieusement, c'était la misère. Le jeune homme avait beau exceller, il ne faisait presque pas d'efforts et finissait souvent par être pénalisé par-ce qu'il ne faisait jamais aucun devoirs. Il détestait sa vie dans tous les sens du terme. Sa seule consolation était de pouvoir se pratiquer à l'escrime une fois de temps en temps.

Puis vinrent les zombis. Ces monstres ont certainement tué ses parents, car il ne reçut plus aucune nouvelle d'eux quelque temps après la fermeture de la radio. Franchement, le danger était partout et Gabriel devait survivre. Courant vite et ayant joué à de nombreux jeux de survie et d'horreur, le jeune homme était prêt...enfin, c'est ce qu'il croyait. L'école ferma ses portes, sûrement à cause de l'état d'urgence. Laissé à lui-même, Gabriel s'enferma chez lui. Pendant six jours, il réalisa plusieurs choses. La première était qu'il était seul, maintenant. Ses parents n'était plus là et cela le rendait libre. Ouais, il était maintenant libre de faire ce qu'il lui plaisait et au diable les études!!

Sachant maintenant que rien ne pouvait se mettre sur son chemin, Gabriel développa une certaine folie dû au traumatisme d'avoir tout simplement tout perdu, y compris son avenir. Le danger présent n'en représentait plus un pour Gabriel, qui regardait à présent le village comme un immense terrain de jeu mortel.




Derrière l'écran


   Prénom/Surnom : Kev
   Age : 26
   Comment as-tu découvert le forum ? top site
   Pourquoi t'être inscrit(e) ? par-ce que j'aime les forums de survie et de zombie
   Comment trouves-tu le forum ? Brun et beige ._.
   Autre chose à ajouter ? Oui.
   Code du règlement :
   Code validé par Mariane
(c) Codage de la fiche par Voly'an, pour Epicode


Dernière édition par Gabriel Downing le Dim 21 Aoû - 7:16, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Salut les zombie, ça roule?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Salut à vous, d'la part de Gastrik
» stratégie zombie
» [Lego] Coup de cœur: Maxifig' Zombie
» Salut les SMS fans!
» Salut Endof Bon anniversaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deadly Mariane :: Les personnages :: Fiches de personnage-
Sauter vers: