Nous mettrons tout en oeuvre, le possible et l'impossible, afin que Paris ne tombe pas aux mains de ces ignobles zombies !
Croirez vous à ce discours ou pas, car vous habitez Paris...
Forum interdit au -16 ans
 

Partagez | 
 

 Toshihiko Sekine [Terminé.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Toshihiko Sekine

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 14/06/2017

Dis m'en plus ?
Groupe :
Force d'Ame :
100/100  (100/100)

MessageSujet: Toshihiko Sekine [Terminé.]    Mer 14 Juin - 4:13



 
Toshihiko Sekine

 

Informations

Nom : Sekine
Prénom : Toshihiko
Age : 22 ans
Origine : Japonaise
Groupe choisi : Hors la loi (yakuza)

Coté coeur : Célibataire
Sexualité : Pansexuelle
Expérience : Expérimenté avec les hommes, un peu moins avec les femmes
Loisirs : Jouer au Maj-hong et aux jeux de pari.
Qualité 1 : Loyauté sans faille à la mafia japonaise, l’Oyabun ainsi qu’envers l’épouse de ce dernier.
Qualité 2 : Un grand sang-froid devant la douleur et la mort.  
Défaut 1 : Il a tendance à parier gros, très gros, trop gros.
Défaut 2 : Il a des tendances nymphomane.



 
Inventaire


- Tessen (éventail de combat se maniant à une main, entaille peu profonde, usage surtout défensif)
- Kit de crochetage
- lampe torche
- sac
- Kiseru (longue pipe japonaise)
-

 
Compétences

Force : 5
Dextérité : 5
Constitution : 5
Intelligence : 5
Sagesse : 5
Charisme : 5
Vie : 100
Force d'âme : 100
Chance : 25


Agilité : 45
Aisance orale : 50
Armes à Distance : 30
Athlétisme : 40
Conduite : 20
Corps à Corps : 60
Perception : 40
Premiers soins : 40
Ruse : 55
Savoir : 40
Survie : 45
 

Description physique


J’ai tellement changé depuis les opérations et le fait d’être une catin. Comme j’ai passé quelques mois à l’hôpital, j’ai énormément perdu de muscles, ce qui fait que j’ai une apparence fine, avec le restant de muscle, j’ai travaillé l’explosivité, quand on n’a pas la puissance d’une foreuse, on peut toujours utiliser l’explosivité de la dynamite. Je n’ai pas choisi la taille de ma poitrine, la femme du chef préférant que j’ai une poitrine assez petite, suffisant pour mon métier, mais pas trop, afin d’éviter que je les utilise sur son mari, très intelligente cette femme.  J’ai appris à entretenir mon corps, surtout mes longs cheveux bruns. Je dois aussi m’occuper de mes cils, mettre un peu d’eyeliner, selon les disponibilités. Je ne suis pas prioritaire, ayant un charme naturel.  Concernant la pilosité, je n’ai guère à m’en faire, la mafia a opté pour une épilation laser, j’ai douillé, mais les résultats sont là et je n’ai pas à chercher un quelconque produit pour m’épiler, en espérant que la situation ne s’éternise pas trop toute de même.
Mes yeux sont marrons. Pour mes lèvres je les porte de façon naturelle, ils n’ont pas besoin de soin ou d’ajout supplémentaire. Je veux bien sublimer mon corps, mais je ne veux pas être une vitrine de produit de beauté.  J’ai la chance d’hérité de mon côté maternel, cela m’offre des épaules assez étroit, venant féminiser aisément ce corps, même si j’ai rapidement des frissons à laisser mes épaules à l’air libre, mais c’est le job qui veux ça.  

Ha. J’ai oublié deux choses sur le visage, le port de boucle d’oreille, plutôt avec des motifs floraux. La seconde chose concerne mon haleine, en cette période de panique, il faudra ne pas vous plaindre si je sens le tabac, j’aime beaucoup fumer au kiseru. J’ai conscience que c’est mauvais pour la santé, mais rien que la manipulation de cet objet me détends beaucoup. Le frisson d’être un seigneur de l’époque féodal sans doute.

Venons-en aux vêtements. Je ne porte pas de tenue occidentale, sauf ordre contraire des supérieurs. Les tenues japonaises ça fait beaucoup d’effets aux jeunes français. Cela ne me dérange pas d’avoir à enfiler une tenues plus masculine ou plus typique des prostituées occidentales, ne comprenant pas beaucoup l’intérêt d’une femme presque totalement dévoiler, à une japonaise qu’il faut effeuiller pour admirer la rose qui s’y cache.  
Description morale


Hahahahaha ! Je dois décrire ma moralité ? Je suis un ange en Enfer, une petite poupée qui a subi la malchance d’avoir un marionnettiste pervers … Ce que je viens de dire jusqu’à présent est faux.  Sauf le marionnettiste, qui est la femme du chef, elle est très perverse et sadique, mais elle reste tout de même une femme très charmante.  J’aime bien aussi le chef de la mafia, c’est un homme qui dégage de virilité et j’adore les hommes virils, pas comme ses lopettes qui pleurnichent quand on vient de prendre quelques yens. Comme vous pouvez vous en douter, chez les yakuzas, on n’est pas des enfants de cœur, « œil pour œil, dent pour dents ». C’est une devise que j’aime bien. Que cela soit quand j’étais encore un homme ou maintenant, étant bien plus femme, je n’ai pas perdu de ma malice et  de ma fourberie. En ayant vécu à deux pas de la face caché de votre société, je ne suis pas le genre de personne à tressaillir devant un couteau ou un flingue. Après tous, ce sont les idiots et les froussards qui meurent les premiers. Non, je préfère rester le plus serein possible, afin de faire le bon choix. Bien évidemment, il ne me viendrait pas à l’idée de désarmer la personne, sauf s’il est à portée de bras et indécis. Par contre, il devra faire très attention à ce que cette arme ne se retourne pas contre lui.  Comme les autres membres de la famille, je ne suis pas un ange et je me ferais une joie de montrer aux idiots et grande gueules mon côté mauvais.  

J’adore parier, c’est comme une drogue chez moi. Je ne m’arrête pas facilement et que peux très bien ne pas y aller par quatre chemins, pouvant parier bien plus que de l’argent, surtout en cette période avec les zombies. Parlons-en des mort-vivant, ils sont intéressants. Bon je ne suis pas très calé sur le sujet, mais après avoir vu mes parents dévorés par eux, je me dis qu’ils peuvent être bien plus utile qu’un flingue ou une arme blanche. J’aime dépouiller les gens, autant de leurs argents que de leurs biens les plus précieux. Certains dominent en usant de la force, mo j’utilise ma tête et mes capacités de vol. Même si je dois avouer que depuis les opérations qui se sont enchaîné, j’ai perdu beaucoup. Même si j’ai morflé, je n’en reste pas moins fidèle à la mafia japonaise, après tout, la femme du chef m’a « offert » une autre façon de vivre.

Vivre comme prostituée a ses avantages, savourant les nombreux moments de plaisir, ce qui est aussi un bon plan avec le stress que tous devraient avoir  avec les zombies. Les humains ne sont guère plus évolués que les bonobos quand ils sont soumis au stress. Cela permet d’enrichir la mafia et de m’assurer une réputation toujours plus croissante, même si les autres putes vont certainement essayer de me faire de l’ombre. Je n’aurais qu’à faire en sorte qu’elles aient un « accident », les zombies doivent certainement apprécier la chair attendri par les hommes.

J’adore tromper les autres avec mes mots ou mes gestes, ce sont les seules armes qui ne se perdront jamais, bien qu’un peu inutile face à des êtres sans cervelle.



Histoire


Toshihiko vient d’une famille affiliée aux Yakuza. Bien que né dans la ville de Tokyo, il a vite rejoins le territoire français, sa famille suivant la demande de la mafia japonaise.  Son père était un membre lambda de la faction, n’ayant pas une grande renommée et exécutant simplement ce que ses supérieurs disaient. Pour ce qui est de la mère, elle est une prostituée, travaillant sous le contrôle régulier des Yakuzas. La naissance du jeune homme n’était pas désirée, cependant ses parents ne pouvaient se résoudre à avorter, venant de ce fait de contracter une dette envers la mafia. Une prostituée qui ne travaille pas pendant sa gestation coûte de l’argent et l’amende fut lourd, on ne plaisante pas dans la mafia japonaise.  L’enfant grandit normalement, aussi normalement que l’on peut quand l’on est sans cesse en contact avec des personnes travaillant les vices d’autrui pour en tirer un profit. Il vint à montrer un certain talent dans les jeux de hasard et le maj-hong, venant rapidement à faire parier ses camarades de classe et empocher la récompense. Cela ne commença que par des sucreries et puis cela vint à monter, de l’argent, des objets de valeurs. Toshihiko se mit à travailler son côté joueur, venant à l’âge de dix ans, de proposer à un Yakuza, venu voir son père, de faire une partie. Le mafieux vint à accepter, laissant au père de l’enfant se préparer. Le jeune garçon comprit pendant la simple manche de maj-hong, que les yakuzas restaient des humains, facilement distrait et manipulable, ayant triché par trois méthodes différentes, sans se faire prendre par l’adulte. Bien l’en fut, car sinon il aurait certainement eut des ennuie. Mais, cela n’avait pas aidé le gamin à se calmer dans ses manigances.

Il continua de jouer, venant à se faire de l’argent facile, venant aussi à commencer à dépouiller l’argent de ses parents, usant du savoir des petits secrets, afin d’obliger son père et sa mère à jouer ou à donner un peu d’argent. La somme qu’il volait à ses parents était très faible, par rapport à ce qu’il volait à ses camarades de classe.

Sa gourmandise vint à grandir, atteignant un point de non-retour en venant à commencer à dépouiller l’argent des yakuzas. Il se fit un petit nom dans le milieu, Ebi Aoi, en référence à ses tenues cyans qu’il portait tout le temps. Il fut un membre des yakuzas assez discrets, aidant le service de recouvrement de dette en étant l’origine de ses dettes, ainsi que l’origine de malheureuse fin. L’Oyabun, en personne, se mit à venir dans son petit endroit de jeu. Toshihiko vint à se faire proposer un marché, son talent pour le maj-hong avait attiré son intérêt, mais le fait de s’attaquer aux Yakuzas le dérangeait. L’adolescent ne pouvait résister à l’envie d’essayer de plumer le chef des Yakuzas, sachant pertinemment les risques. La première partie vint à se terminer par une victoire de justesse,  Toshihiko ne s’arrêta pas là et vint à écouter la femme du chef. Cette femme, aussi belle que vénéneuse, avait souligné que l’argent était facile à obtenir. Il n’en fallait pas plus pour que l’adolescent comprenne le message, il fallait quelques chose de plus unique en soit.  Sans hésiter une seconde, il vint à mettre sa vie et toutes ses possessions en jeu. Cela fit rire le chef, qui salua son audace. L’adolescent adorait le mafieux qui lui faisait face, l’expérience de l’âge, le respect même envers un simple laquait qu’il était, tout faisait qu’il attirait le respect. Vint alors une constatation, la triche se mettait à s’installer dans les deux camps. L’adolescent fut contrait d’utiliser une consistant à intervertir pas moins de cinq tuiles, y arrivant, mais, il fut désillusionné en voyant que sa technique avait été déjoué par le chef. Toshihiko ne sortit pas vainqueur et savait que crier à la triche était inutile, au contraire, il se mit à en rire, il avait trouvé son maître et l’Oyabun vint à féliciter les prises de risques. L’adolescent allait entendre le verdict quand il vit la femme du chef venir à proposer quelques choses. La beauté du côté maternelle n’avait pas manqué de frapper aux yeux de la femme et elle avait justement besoin d’une femme pour venir grossir les rangs des prostituées. Toshihiko  se mit à rire davantage devant cette grande mascarade, sachant qu’il pourrait toujours jouer et parier en étant sur le trottoir ou dans les maisons closes, plutôt que six pieds sous terre.

Il ne vint pas à esquiver la punition pour autant, se faisant féminiser avec brutalité et non douceur. Devant aussi coucher une fois avec tous les Yakuzas qu’il avait embobinés. La punition fut cuisante, mais il devant une charmante transsexuelle, la femme du chef vint à proscrire l’usage d’hormone, afin qu’il soit en pleine santé pendant plus longtemps et puisse servir les intérêts de la mafia du côté d’un barrière qu’il n’avait jamais été. Toshihiko n’avait pas spécialement été choqué et s’estimait même heureux de ne pas avoir perdu un doigt ou sa tête. Ses parents quant à eux profitèrent de son nouveau statut, pour l’humilier, prenant leurs revanches. Ils furent d’ailleurs les premiers à mourir quand la vague de zombie passa près de leurs maisons. Là où Toshihiko avait pris une petite ruelle pour s’éclipser, ses parents avaient paniqué et tenté de rentrer chez eux.  Toshihiko vit le spectacle, avec un petit sourire sur le coin des lèvres, ils méritaient cette mort.  Toshihiko  rejoignit les Yakuzas, en tant que prostituée travaillant pour eux, Toshihiko  bénéficiait d’une certaine protection. La famille doit savoir protéger les sources de revenus, même si avec les zombies, cela risque d’être un peu plus difficile.



Derrière l'écran

   Prénom/Surnom : EbiKuro
 Age : 25 ans
 Comment as-tu découvert le forum ? Une personne en parlait sur Discord
 Pourquoi t'être inscrit(e) ? Parce que les zombies c’est cool et que [passage d’une voiture volée avec une horde de zombie tout autour] c’est bien aussi.
 Comment trouves-tu le forum ? Je ne dirais qu’une chose … brain, sex and fun. ♫
 Autre chose à ajouter ? Je peux soudoyer les hautes instances pour que ma fiche de personnage passe comme une lettre à la poste ?
 Code du règlement : Code validé par Mariane
(c) Codage de la fiche par Voly'an, pour Epicode


Dernière édition par Toshihiko Sekine le Jeu 29 Juin - 19:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sébastien Labriffe

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 11/06/2017
Age : 28

Dis m'en plus ?
Groupe : Civils
Force d'Ame :
90/100  (90/100)

MessageSujet: Re: Toshihiko Sekine [Terminé.]    Mer 14 Juin - 7:14

Bienvenue Toshihiko !
J'ai bien aimé ce que j'ai lu, t'es pas à sous-estimer x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariane
Admin
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 18/10/2015

Dis m'en plus ?
Groupe :
Force d'Ame :
80/100  (80/100)

MessageSujet: Re: Toshihiko Sekine [Terminé.]    Mer 14 Juin - 9:04

Voila une histoire intéressante Smile

Il manque un équipement à choisir au choix, et le code est incomplet.
@ toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadly-marianne.forumgratuit.eu
Toshihiko Sekine

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 14/06/2017

Dis m'en plus ?
Groupe :
Force d'Ame :
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Toshihiko Sekine [Terminé.]    Mer 14 Juin - 16:27

Code remit comme il faut.

Pour l'équipement au choix, il y avait la kiseru, l'arme étant le tessen, le reste faisant partie de attirail du Yauza.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariane
Admin
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 18/10/2015

Dis m'en plus ?
Groupe :
Force d'Ame :
80/100  (80/100)

MessageSujet: Re: Toshihiko Sekine [Terminé.]    Mer 14 Juin - 22:58

le code est là, mais il manque un détail...
*pat pat Toshihiko* C'est presque ça
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadly-marianne.forumgratuit.eu
Toshihiko Sekine

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 14/06/2017

Dis m'en plus ?
Groupe :
Force d'Ame :
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Toshihiko Sekine [Terminé.]    Jeu 29 Juin - 19:00

Dernier élément mit. Désolée pour l'attente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariane
Admin
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 18/10/2015

Dis m'en plus ?
Groupe :
Force d'Ame :
80/100  (80/100)

MessageSujet: Re: Toshihiko Sekine [Terminé.]    Jeu 29 Juin - 22:36

Fiche validée, bienvenue Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadly-marianne.forumgratuit.eu
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Toshihiko Sekine [Terminé.]    

Revenir en haut Aller en bas
 
Toshihiko Sekine [Terminé.]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» En combien de temp l'avez vous terminé ?
» Période d'essai terminée : Gray
» [Terminé] Event # 27 - Nightmare Castle - Astuces
» Lily Evans [Terminée]
» [Indéterminée] [Caco] plus de connexion internet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deadly Mariane :: Les personnages :: Fiches de personnage :: Fiches validées-
Sauter vers: